Bouton
Retour au catalogue



Né à Onhaye (Belgique) en 1946,
Gérard Adam

 est docteur en médecine, généraliste, acupuncteur et titulaire d'un certificat en médecine des catastrophes.
En temps que médecin militaire, il a été en fonction en Allemagne et au Zaïre avant de devenir le médecin-chef de l'École Royale Militaire.
Il a participé à l'opération Red Beam (Kolwezi 1978) et, en tant que Casque bleu, à la FORPRONU (Force de Protection des Nations-Unies en Bosnie) en 1994. Il a également été médecin conseil aux Mutualités socialistes du Brabant.

Outre des poèmes à l'adolescence, il publie depuis 1988. Son œuvre comprend une quinzaine de romans, recueils de nouvelles, documents… Il est également traducteur du bosniaque / croate / serbe.
Il a obtenu le prix NCR - AT&T 1989 pour son premier roman, "L'Arbre blanc dans la Forêt noire" ainsi que le prix Emma Martin pour son recueil de nouvelles "De l'existence de dieu(x) dans le tram 56" (M.E.O.)
Il a également été finaliste du Prix Victor Rossel, du prix Gros Sel, du prix littéraire du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que, à deux reprises, du Prix de la nouvelle Radio-France Internationale.

Trois de ses œuvres ont été traduites, l'une en néerlandais, une autre en bosnien, la troisième en croate.



Gérard Adam
Marco et Ngalula


Marco et Ngalula


Roman pour adolescents, 1996, 1999 et 2001.
Suite à la cessation d'activités des éditions LABOR, la réédition en collection de poche de ce roman, beaucoup lu dans les écoles, figure désormais au catalogue des éditions MEO.

Précédé d'une lecture de Joseph Duhamel.
Illustration de couverture : Frédéric Thiry
.
160 pages, dont 8 pages d'illustrations N&B.
ISBN: 2-8040-1584-X
7,50 EUR

Marco débarque chez ses grands-parents pour passer des vacances à la campagne. Il va y rencontrer Ngalula, une demandeuse d'asile qui réside au village dans un centre ouvert récemment installé. Malgré l'hostilité de certains villageois, une grande amitié va naître entre les deux enfants, qui apprendront l'un de l'autre leurs univers respectifs.

Il est à noter que l'édition originale de cet ouvrage est toujours disponible aux éditions Luce Wilquin.


Extrait

Main dans la main, Ngalula et Marco se promènent au bord du ruisseau. Le soleil brille depuis le matin, il fait délicieux à l'ombre des arbres et les citronnelles qui poussent en touffes sur l'autre rive imprègnent l'air de leur parfum acidulé. Ils n'ont pas encore décidé à quoi ils joueront. Peut-être même qu'ils ne joueront pas, qu'ils préféreront observer cette colonne de fourmis transportant un cadavre de sauterelle. Ou bien écouter les oiseaux, imiter leurs pépiements. Ngalula est imbattable à cet exercice. Un prodige, on dirait vraiment qu'elle parle oiseau. Elle prétend que c'est un privilège des femmes de sa famille. Sa mère le lui a transmis, qui elle-même le tenait de sa propre mère, ainsi depuis toujours.
(…)
Tout à coup, il voit Ngalula s'arrêter, porter la main en cornet autour de l'oreille. Lui-même ne perçoit rien d'extraordinaire dans le concert de gazouillis qui se mêle au bruissement du feuillage.
La gorge de son amie se gonfle, ses lèvres se tendent.
«Piiit-piiit-piiiiit.»
Dans les taillis, un bref silence. Ngalula ne bouge plus. Une vraie statue. Elle patiente quelques instants, puis recommence, les yeux fermés.
«Piiit-piiit-piiiiit.»
Marco retient son souffle. A présent, il distingue… dans ce gros chêne, un peu plus haut, sur la droite…
«Piiit-piiit-piiiiit.»
Le visage de Ngalula s'éclaire. Entre elle et l'oiseau invisible, un dialogue s'établit.
-Piiit-piiit-piiiiit.
-Piiit-piiit-piiiiit.
La fillette hoche la tête, serre la main de Marco. Elle a subitement l'air toute triste.
-Qu'est-ce qui se passe, qu'est-ce qu'il t'a raconté?
-…
-Dis-moi! Tu n'as plus confiance? Je ne suis plus ton ami?
Elle hésite, comme s'il lui fallait trahir un secret. Puis elle se penche et murmure:
-C'est un petit. Sa maman est partie. Il est tout seul dans le nid. Ecoute comme il tremble.



Ce qu'ils en ont dit


"On a craqué!
Avec Marco et Ngalula, Gérard Adam signe un livre d'exception, le petit Prince de cette fin troublée du XX° siècle." (GAËL)

"Un récit d'actualité sur la situation des réfugiés politiques, sur le déracinement et la tolérance." (LE LIGUEUR)

"Gérard Adam évoque des sentiments profonds, des situations dramatiques, dans un style que sa simplicité rend d'autant plus évocateur. L'histoire de Marco et Ngalula pourrait s'intituler "L'exil raconté aux enfants", une histoire qui se passe chez nous, et qui brise le cœur."  (Colette Braeckman, LE SOIR)

"Le livre de Gérard Adam nous rappelle, au cœur de la brûlante actualité, que le monde de l'enfance n'est pas à l'abri des forfaitures et des turpitudes de l'époque. G.A. nous confie la part d'humanité qui l'habite, le meilleur de lui-même, avec la lucidité qui caratérise chacun de ses livres (…) Il démonte sans complaisance les mécanismes d'une société perdue, mais son scepticisme s'érode devant tous ces Marco et Ngalula qui adoucissent le regard et réinventent l'authenticité."   (LE NON-DIT)

… et bien d'autres…


Bouton
Retour au catalogue